TAXONOMIE dite VERTE

 

C’est récemment, en 2018, que la Commission européenne a décidé de classifier les activités économiques des entreprises selon leurs émissions de CO2. Le but de cette taxonomie dite « verte » est donc définir un seuil d’émissions de CO2 en-deçà duquel une entreprise sera considérée comme “verte” et donc contribuer à l’évolution positive du climat ou limiter le réchauffement climatique.

En juin 2020, le Parlement européen et le Conseil ont adopté un règlement définissant cette taxonomie, qui doit entrer en vigueur en plusieurs temps. D’abord partiellement, début 2022, puis totalement, au début de l’année 2023. Depuis la présidence française du conseil de l'Union Européenne, le 31 décembre 2021 la Commission européenne a envoyé aux États membres sa proposition qui reconnaîtrait le gaz fossile et l’énergie nucléaire comme « investissements verts » et énergies de transition.

Indignés par cette inclusion de l'énergie nucléaire comme "verte", niant tout de go non seulement les catastrophes humaines et écologiques de Tchernobyl et Fukushima mais omettant également d'aborder la question de l'enfouissement des déchets radioactifs, nous avons lancé des actions épistolaires à l'adresse des députés européens.

Consultez ici la première lettre de février 2022

Ci-dessous une autre missive suite à la guerre en Ukraine

Mesdames et Messieurs les Députés,

Pour la première fois dans l'histoire, l'Europe et ses centrales nucléaires sont impliquées dans une guerre.
 Savez-vous qu'une centrale nucléaire contient environ 200 fois plus de matières radioactives que les bombes d'Hiroshima et de Nagasaki réunies ?
Savez-vous que si l'alimentation en eau et en électricité des piscines de refroidissement et de stockage est interrompue, les matériaux radioactifs s'enflamment et libèrent d'énormes quantités de radioactivité ?
Qu'est-ce qu'une énergie sûre et stable pour vous ?
L'énergie nucléaire avec son potentiel de danger inimaginable ne peut pas être durable ou verte. La taxonomie perd son sens avec l'intégration de l'énergie nucléaire.

 

Ci-dessous la lettre d'avril 2022 que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien

Mesdames et Messieurs les Députés,

L'énergie nucléaire civile est aussi vulnérable que dangereuse. Non seulement, les centrales nucléaires sont des cibles faciles en cas de guerre, mais elles ne résistent pas non plus au changement climatique ni aux séismes.
D'autre part, en cas de guerre, la destruction d'une centrale par les bombardements entrainerait une irradiation importante de nucléides au niveau de l'Europe.
Qui est responsable de la sécurité nucléaire en cas de crise, si les autorités nationales responsables font défaut ?
En tant que député, protégez les citoyens européens.
C'est pourquoi : votez contre l'intégration de l'énergie nucléaire dans la taxonomie
!