TAXONOMIE mail aux députés européens

Mail aux Députés du Parlement Européen...

Mesdames et Messieurs les Députés du Parlement Européen

Aujourd'hui, l’intégration de l'énergie nucléaire dans le règlement sur la taxonomie vient d’être actée. Le nucléaire est étiqueté comme énergie verte et durable. Nous sommes consternés. La politique de lobbying et l’exclusion de la participation citoyenne et parlementaire à cette décision sont fatales 1/ à l’exercice démocratique 2/ aux mesures efficaces contre la catastrophe climatique.

En effet, La Commission nous a tout simplement mis sur la touche en utilisant un acte délégué qui lui permet de contourner le Parlement Européen.
Nous vous demandons donc à vous, qui êtes particulièrement engagés dans les questions d'avenir, d’être clairs et sans équivoque pour plus de démocratie, de participation et de transparence en Europe, en rejetant clairement la proposition de la Commission.

En tant que citoyens français, nous constatons les conséquences de plusieurs décennies d'utilisation de l'énergie nucléaire. C'est une dépendance énergétique dangereuse ainsi qu’une contrainte financière importante pour le pays, sans parler du devenir des déchets nucléaires qui reste insoluble à ce jour. *

Le financement et le développement d'autres modes de production d'énergie n'ont guère de marge de manœuvre. C’est pourquoi nous sommes favorables à un Green Deal ainsi qu’à des points de contrôle définissant des règles pour orienter les flux financiers vers des voies durables. Si le Green Deal est détourné par des intérêts nationaux et des souhaits arbitrairement introduits par certains secteurs économiques, il deviendra un instrument inutilisable.

* Flamanville, à la loupe :

Délai de construction estimé : 54 mois. Réalité : 187 mois.

Coût de construction estimé : 3,3 milliards d’euros. Réalité : 19,1 milliards.

EDF, les dettes à la loupe :

26,8 milliards en 2002

20 milliards euros en 2004

42 milliards euros en 2009.

34 milliards euros en 2014   33 milliards en 2017

41,3 milliards euros à la fin 2019

Nous comptons sur vous.

                                                                                                         0000

VOICI LES SIGNATAIRES DE CETTE LETTRE, à nos côtés :

Christine Hasse / Réaction en Chaîne HumaineGilhac-et-Bruzac, France 

Julia Bohnert  / Plattform gegen Atomgefahren, Salzburg, Autriche

Günter Hermeyer / Bürgerinitiative Umweltschutz Lüchow-Dannenberg, Lüchow, Allemagne 

Roland Egger / atomstopp atomkraftfrei leben!, Linz, Autriche

 Niels Henrik Hooge / NOAH Friends of the Earth Denmark, Kopenhagen, Danemark

 Gabriele Schweiger / Mütter gegen Atomgefahr, Freistadt, Autriche

VOICI QUELQUES-UNS DES DEPUTES à qui envoyer cette lettre :

  ivars.ijabs@europarl.europa.eu

 nils.usakovs@europarl.europa.eu

 petras.austrevicius@europarl.europa.eu

juozas.olekas@europarl.europa.eu

andrus.ansip@europarl.europa.eu

marina.kaljurand@europarl.europa.eu

HERE IS THE TRANSLATION INTO ENGLISH

Ladies and Gentlemen of the European Parliament

Today, the integration of nuclear energy in the taxonomy regulation has been accepted. Nuclear energy has been labelled as a green and sustainable energy. We are appalled. The policy of lobbying and the exclusion of citizen and parliamentary participation in this decision are fatal 1/ to the democratic exercise 2/ to more effective measures against the climate disaster.

Indeed, we, citizens, have simply been sidelined by the Commission through a delegated act that allows to bypass the European Parliament.

We therefore ask you, who are particularly committed to the issues related to the future of Europe, to be clear and unequivocal, by clearly rejecting the Commission's proposal.

As French citizens, we see the consequences of several decades of using nuclear energy. Over the years the government has developed a dangerous nuclear energy dependency, which constitutes a major financial constraint for the country, not to mention the future of nuclear waste which remains insoluble to this day. *

The financing and development of other modes of energy production are not given the attention needed. This is why we are in favour of a Green Deal as well as checkpoints defining rules to direct financial flows towards sustainable paths. If the Green Deal is hijacked by national interests and requests arbitrarily introduced by certain economic sectors, it will become a useless instrument.

* Flamanville:

Estimated construction time: 54 months. Reality: 187 months.

Estimated construction cost: 3.3 billion euros. Reality: 19.1 billion.

EDF, liabilities:

26.8 billion in 2002

20 billion euros in 2004

42 billion euros in 2009.

34 billion in 2014 33 billion in 2017

41.3 billion euros at the end of 2019