NUCLEAIRE news

Macron soudainement touché par la grâce nucléaire ou soucieux d’un possible embourbement « à la Flamanville » ?

 

 

« Il est urgent d’attendre », commentait Le Monde, le 17 juillet 2020 concernant la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. Battre en retraite, c’est ce que le président Macron va à présent tenir comme ligne de conduite jusqu’à la fin de son mandat en 2022. Le lancement de nouveaux chantiers EPR est gelé. L’enlisement financier du chantier du premier EPR de Flamanville pourrait avoir pesé lourd dans la balance tout autant que la récente “vague verte” historique qui a remporté 7 grandes villes aux municipales de 2020.

En attendant, Tricastin joue les prolongations…

Selon EDF, trois sites devraient accueillir 6 EPR nouvelle génération dès 2021. Tricastin fait partie de la liste et le maire de Saint-Paul-Trois-Châteaux, Jean-Michel Catelinois, est favorable à l’accueil de 2 nouveaux EPR. En attendant, l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) s’est positionnée : elle a déjà autorisé le prolongement de l’activité du réacteur n° 1 de Tricastin pour dix ans supplémentaires. Rappelons l’anniversaire funeste des 40 ans de Tricastin en mai 2020.

Nous vous laissons faire l'addition...