actu Nucléaire

ACTION EN LIGNE MAIN dans la MAIN

Si comme nous, vous êtes inquiets de la prolongation de la centrale du Tricastin, joignez directement ce PDF à l’adresse suivante : https://www.asn.fr/nous-contacter

Cliquez ici

Ou copiez-collez cette lettre :

Bonjour,

Nous tenons à vous informer de notre très grande inquiétude concernant la prolongation de la vie de la centrale du Tricastin au-delà des 40 ans prévus lors de sa mise en service. Nous vous demandons des clarifications à plusieurs niveaux.

1- Au niveau de la sûreté

Nous estimons que prolonger la durée de vie des réacteurs nucléaires comporte des risques tout simplement parce qu’ils n’ont pas été conçus pour cela : certains équipements résistent mal à l’usure, d’autres ne sont pas remplaçables pour exemple la cuve, un élément essentiel et vital d’un réacteur nucléaire. Celle du réacteur n° 1 de Tricastin a été livrée avec des malfaçons, des fissures…
Nous tenons à vous rappeler que ces dernières années la centrale du Tricastin a connu de nombreux problèmes :

- En septembre 2017 vous avez imposé l’arrêt temporaire de 4 réacteurs face au risque de rupture d’une portion de 400 m de la digue du canal, qui est dans la même configuration qu’à Fessenheim actuellement en cours d ‘arrêt.
- Le 11 novembre 2019, il y a eu un séisme de magnitude 5,4 sur l’échelle de Richter, alors que la France se base sur une magnitude maximale de 4,7 ou 4,8 de cette même échelle, lors de la construction des centrales nucléaires françaises.
2-Au niveau de la sécurité et de l’environnement
Le 22 janvier 2020 EDF a annoncé qu’un taux anormalement élevé de tritium avait été découvert en novembre 2019 dans l’eau sous la centrale. Nous tenons à vous rappeler qu’en 2013 des fuites de tritium avaient déjà été observées dans la nappe phréatique alors que tout rejet y est fermement et strictement interdit.
La CRIIRAD s’inquiète dans un communiqué des risques de pollution de la nappe phréatique ; le tritium isotope radioactif de l’hydrogène est particulièrement mobile et susceptible de diffuser même à travers des murs de 60 cm d’épaisseur de béton.

Nous vous demandons de protéger les citoyens, les riverains de la centrale et toute la population française, en conséquence, nous vous demandons l’arrêt immédiat de l’ensemble des réacteurs de la centrale nucléaire de Tricastin.